Nos propositions

Home  »  Nos propositions

En 2015,

PLAN PRIORITÉ JEUNESSE : 3 ANS APRÈS

UN CAP À CLARIFIER, UNE MÉTHODE À STRUCTURER

Alors que la jeunesse était annoncée comme une priorité par le Gouvernement, 23% des jeunes entre 18 et 25 ans vivent encore sous le seuil de pauvreté (contre 14% pour l’ensemble de la population).

À la veille du Comité Interministériel de la Jeunesse de 2015, les organisations de la plateforme Bug Bang se remobilisent et  s’expriment afin que puisse être franchie une nouvelle étape vers une véritable politique ambitieuse pour la jeunesse.

Rompre avec la logique des dispositifs
Les politiques conjoncturelles doivent se combiner avec une action de moyen et long terme (politique structurelle) vers un projet de société.

Renforcer l’approche globale
Une politique jeunesse consiste à favoriser l’émancipation des jeunes, rendue possible par la complémentarité des réponses proposées (éducation, formation, orientation, emploi, ressources, logement, santé, citoyenneté, mobilité, etc…) et une réelle dynamique interministérielle.

Clarifier la déclinaison territoriale
A l’heure de la réforme territoriale, de fortes incertitudes demeurent concernant la déclinaison
du plan priorité jeunesse
au niveau local.

Améliorer le dialogue et la co-construction
Les modalités proposées jusqu’à présent n’ont pas permis de créer les conditions d’une véritable co-construction. Les jeunes et les associations qui agissent avec et pour eux doivent être associés étroitement et durablement à l’élaboration, la mise en oeuvre et l’évaluation des politiques publiques.

 

 

En 2012,

Notre proposition fut le résultat d’un travail de près d’un an rassemblant des organisations très différentes.
Chemin faisant, nous avons réussi à dépasser nos différences et nos traditions pour arriver à un texte commun :

Pour un « Big-Bang » des Politiques Jeunesse ! 

Ouvrons les possibles, Créons les conditions de l’émancipation

qui se déclinait en plusieurs entrées à retrouver dans le texte intégral ici

  • Les limites de 35 ans d’interventions publiques
  • Il est temps de sortir des sentiers battus mille fois
  • Le temps des choix est venu

Notre proposition était :   Un droit pour tous  à construire son parcours  et à vivre dignement

Notre proposition se déclinait en 5 axes complémentaires et indissociables :  

  • Eduquer pour s’insérer durablement : un droit à l’éducation-formation tout au long de la vie
  • Accompagner l’émancipation : la mise en place d’un service public de l’information, de l’orientation et de l’accompagnement des jeunes
  • Garantir des ressources : une clé pour une vie décente
  • Peser sur l’emploi pour que chacun prenne sa place
  • Les jeunes, acteurs du changement

Cette proposition se voulait un choix de société, un investissement dans l’avenir