Signer la proposition

Home  »  Signer la proposition

Lire

Rapport alternatif au Plan priorité jeunesse

En 2012, 85 organisations (associations, syndicats, mouvements de jeunesse) lançaient un appel “Pour un Big Bang des politiques jeunesse”, appel que le Président de la République semblait avoir entendu en présentant la jeunesse comme la priorité de son quinquennat.
Trois ans ont passé et la situation des jeunes est loin de s’être améliorée. L’engagement phare de “faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012”, risque fort de ne pas être tenu.
Le plan priorité jeunesse, dans ses intentions, était pourtant ambitieux : il proposait d’aborder les situations de jeunesse au travers d’une approche globale et transversale, ce qui constituait une petite révolution en soit. En effet, les politiques publiques de jeunesse ont été jusqu’ici centrées sur la réponse aux “problèmes” par l’empilement de dispositifs ciblés et déconnectés les uns des autres, ayant fait la preuve, depuis 35 ans, de leur inefficacité. Mais rapidement, l’application opérationnelle de ces ambitions s’est montrée décevante. Le plan priorité jeunesse s’est métamorphosé en un catalogue mettant au même niveau mesures ciblées et ambitions généralistes, sans que l’on puisse y lire une ligne d’horizon, un projet de société dans lequel les jeunes pourraient s’inscrire.
A la veille du CIJ de 2015, nous souhaitons attirer l’attention sur quatre aspects déterminants qui nous semblent devoir être améliorés afin de franchir une nouvelle étape dans l’avènement d’une politique de jeunesse rénovée : Rompre avec la logique des dispositifs, Renforcer l’approche globale, Clarifier la déclinaison territoriale, Améliorer le dialogue et la co‐construction.

41 signatures

Partager avec vos amis: